Les travailleurs d'entrepôt

FORMATIONS

SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL

Nos formations sont animées en présentiel. Pour toutes les formations au sein de votre établissement, nous vous remercions de mettre à notre disposition, une salle avec Table et Chaises pour la partie théorie.

Textes INRS :

La prévention des risques professionnels

Dans le cadre de sa politique de prévention des risques professionnels, l’employeur a pour obligation de former les travailleurs à la sécurité. L’objectif est qu’ils connaissent les risques spécifiques à leur environnement de travail et qu’ils puissent s’adapter aux exigences de leur environnement technique et organisationnel. Ainsi, ils doivent être en mesure de prendre les précautions nécessaires pour préserver leur propre sécurité, mais aussi celle des autres travailleurs. Cette obligation concerne  l’ensemble des personnes mises à disposition de l’employeur : les salariés en CDI ou CDD, mais aussi les travailleurs temporaires, les stagiaires, etc.

En complément de cette obligation générale, certaines formations - appelées formations particulières à la sécurité - sont prévues pour des activités ou opérations spécifiques notamment : utilisation de certains équipements de travail ou exposition à certains risques (risque chimique,  bruit, rayonnements,  vibrations etc.   Mais il faut rappeler que, même en l’absence de prescription spécifique le prévoyant, chaque employeur doit mettre en place les formations nécessaires si l’évaluation des risques met en évidence ce besoin.

Source INRS

Formations sécurité :

Voir les obligations réglementaires et recommandations

Brochure INRS ED6298.PNG

La prévention des risques professionnels, c’est l’ensemble des dispositions à mettre en œuvre pour préserver la santé et la sécurité des salariés, améliorer les conditions de travail et tendre au bien-être au travail. Il s'agit d'une obligation réglementaire qui s'impose à l'employeur et dont les principes généraux sont inscrits dans le Code du travail.

 

Elle s’inscrit dans une logique de responsabilité sociale des entreprises, visant à réduire les risques d'accidents du travail et de maladies professionnelles et à en limiter les conséquences humaines, sociales et économiques.
 

 

Afin d'assumer cette responsabilité et répondre à l'obligation de résultat qui lui est faite, l'employeur doit pouvoir adapter la démarche de prévention à la nature de l'activité et à l'organisation propres à l'entreprise, mais aussi anticiper ses évolutions.
 

Connaitre les fondamentaux de la prévention, s'appuyer sur des valeurs et s'inspirer de bonnes pratiques, permet de progresser et d'intégrer une démarche d’amélioration continue à la prévention des risques professionnels dans la vie de l'entreprise (politique globale, organisation, production, achat, environnement, qualité…).

Des principes généraux, des valeurs et des bonnes pratiques

La prévention des risques professionnels est un enjeu majeur pour l’entreprise. Elle nécessite en premier lieu un engagement et une volonté politique forte au sein même de l’établissement. Chacun à son niveau dans l’entreprise (employeur, représentant du personnel, chargé de prévention ou salarié) est directement concerné. La démarche est guidée par :

  • les 9 principes généraux de prévention du Code du travail qui introduisent une même démarche de prévention applicable à tous les risques et permettent de guider l'action (comme par exemple l'élimination des risques à la source, la protection collective ou l'adaptation du travail à l'homme):

  1. Éviter les risques, c'est supprimer le danger ou l'exposition au danger.

  2. Évaluer les risques, c'est apprécier l’exposition au danger et l’importance du risque afin de prioriser les actions de prévention à mener.

  3. Combattre les risques à la source, c'est intégrer la prévention le plus en amont possible, notamment dès la conception des lieux de travail, des équipements ou des modes opératoires.

  4. Adapter le travail à l'Homme, en tenant compte des différences interindividuelles, dans le but de réduire les effets du travail sur la santé.

  5. Tenir compte de l'évolution de la technique, c'est adapter la prévention aux évolutions techniques et organisationnelles.

  6. Remplacer ce qui est dangereux par ce qui l’est moins, c’est éviter l’utilisation de procédés ou de produits dangereux lorsqu’un même résultat peut être obtenu avec une méthode présentant des dangers moindres.

  7. Planifier la prévention en intégrant technique, organisation et conditions de travail, relations sociales et environnement.

  8. Donner la priorité aux mesures de protection collective et n'utiliser les équipements de protection individuelle qu'en complément des protections collectives si elles se révèlent insuffisantes.

  9. Donner les instructions appropriées aux salariés, c’est former et informer les salariés afin qu’ils connaissent les risques et les mesures de prévention.

  • des valeurs essentielles (respect des personnes, transparence dans la mise en œuvre de la démarche de prévention et dialogue social),

  • des bonnes pratiques de prévention.

Source INRS